Audit

AUDIT

Où se situe votre entreprise/organisation au niveau de sa politique vélo?

Cet outil vous permet d’évaluer rapidement la manière dont votre entreprise ou organisation aborde la question de la mobilité en vélo du personnel. A l’aide de 10 questions, vous pouvez vérifier où se situe votre entreprise/organisation et ce qu’il est possible d’améliorer. Les différentes questions permettent d’avoir une vue globale des éléments essentiels à la mise en place et l’exécution d’une politique cyclable efficace et structurée. A la fin du test, vous recevrez un score total.

Disposez-vous d’une politique de mobilité ou cette dernière est-elle en cours d’élaboration?
Cette politique comprend l’analyse, la mise en œuvre et le suivi de mesures visant à encourager et à encadrer l’utilisation de modes de transport alternatifs à la voiture : transports en commun, vélo, marche, mais aussi les véhicules moins polluants, le covoiturage et les transports collectifs d’entreprise.
Procédez-vous à une analyse approfondie des accidents avec cyclistes?
Cette analyse vise à identifier les principales circonstances et causes des accidents impliquant des cyclistes en vue de déterminer les éventuelles mesures de prévention à mettre en place.
Octroyez-vous une indemnité vélo à vos collaborateurs cyclistes?
L’employeur peut octroyer une indemnité vélo aux travailleurs qui effectuent totalement ou partiellement à vélo le trajet entre leur domicile et leur lieu de travail. L’indemnité vélo, plafonnée à 0,25 € par kilomètre parcouru, est exonérée d’impôt et de cotisations sociales.
Disposez-vous de parkings pour vélos sûrs et confortables?
Dans la mesure du possible, ce parking répondra aux critères suivants:

  • situé à proximité de l’entrée du bâtiment (à 20 m. maximum de l’entrée)
  • facile d'accès depuis la rue;
  • à l'abri des intempéries;
  • équipé de râteliers permettant d'attacher aisément cadre et roue avant des vélos.
  • offrant un nombre d'emplacements au moins 30 % supérieur à la demande actuelle.
Des facilités sont-elles prévues pour les cyclistes?
Lieu de recharge pour la batterie de vélo, équipement vélo (sacoche vélo, veste fluo, casque, cadenas), installation sanitaire,… autant de facilités destinées à encourager la pratique du vélo par le personnel et pour lesquels l’employeur bénéficie d’une exonération fiscale à hauteur de 120%.
Des formations sont-elles organisées autour de la thématique du vélo?
Ces formations, organisées au moins une fois par an, visent à améliorer les attitudes et perceptions des collaborateurs cyclistes en vue de leur permettre de se déplacer en toute sécurité. Des formations pratiques sur la voie publique sont à privilégier.
Proposez-vous des moments de sensibilisation et information en faveur de vos collaborateurs?
La semaine de la Mobilité est le moment par excellence pour diffuser de précieux messages de sensibilisation auprès de votre personnel.

Des fiches d’accessibilité ou des cartes incluant des itinéraires cyclables peuvent également être élaborées à destination des collaborateurs cyclistes
Les collaborateurs ont-ils la possibilité d’effectuer de petites réparations sur place?
Il peut être utile de mettre du matériel de réparation à la disposition du personnel afin de lui permettre de réaliser lui-même les petites réparations ou former un collaborateur/technicien vélos qui pourrait travailler quelques heures par mois dans l’entreprise/organisation ou encore collaborer avec un partenaire externe pour l’organisation d’ateliers de réparation mobiles.
Des vélos de service sont-ils mis à la disposition des collaborateurs?
De courts déplacements, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du site de l’entreprise, peuvent être effectués à vélo. Cette mesure permet d’ailleurs de réaliser des économies au niveau du parc automobile de l’entreprise. Le leasing de vélos peut également être une mesure avantageuse en vue de stimuler l’utilisation du vélo par vos collaborateurs.
Vous assurez-vous de la sécurité des voies d’accès à votre entreprise/organisation?
La responsabilité de pistes cyclables sûres incombe en grande partie aux gestionnaires de la voirie (commune, province et / ou région). Les entreprises/organisations peuvent néanmoins faire pression auprès desdits gestionnaires pour obtenir des routes plus sûres. Les entreprises/organisations s’efforcent ainsi de contribuer à la sécurité de leurs travailleurs et à l’accessibilité de leur implantation pour les vélos.